Acceuil » Histoire » L’histoire du sabot

L’histoire du sabot

Posté dans : Histoire

Ah les sabots ! Quelle histoire !

 

Ils ne sont jamais les mêmes dans l’imaginaire de chacun. Souvent, quand on me demande mon métier je réponds “sabotière” et les gens restent dubitatifs. Soit ils pensent aux sabots de chevaux (maréchal ferrant) soit ils m’imaginent fabriquer les fameux “botoù koat” de leurs grands pères. Que nenni ! Le sabot, c’est loin de n’être que ça.

Apparu entre 1480 et 1520, le sabot n’a cessé d’évoluer. A l’origine effectivement, il était fabriqué d’un seul morceau de bois. Les bois utilisés à ce moment là étaient très divers. On peut y retrouver du hêtre, du peuplier, du noyer, du bouleau, de l’érable, de l’aulne, de l’orme, du saule blanc, du marronier d’Inde ou encore du tilleul. Il était surtout utilisé dans les zones rurales.

C’est dans les années soixante-dix qu’il renaît de ses cendres grâce au mouvement hippie. Ici on ne parle plus que d’un seul morceau de bois, mais d’une semelle en bois habillée d’une empeigne (dessus de la chaussure) en cuir. On parlera alors de sabots suédois.

Pour moi, donc, je ne me trompes pas lorsque de parles de sabots (ou galoches) quand je décris mes chaussures. N’oublions pas que la mode passe son temps à se renouveler et à connaître tout types de révolutions.